1929 - Naissance de Cavalaire
vendredi 22 septembre 2017 . 22h40 .
Français
Ville de Cavalaire-Sur-Mer, Cavalaire, ville, mairie, plage, mer, port, nautisme, tourisme balnéaire, agenda, événements, festivités, culture, social, jeunesse, sport, écologie, association
 
Vous êtes-ici : Accueil / HISTOIRE / ...à nos jours / 1929 - Naissance de Cavalaire
 
Cavalaire contemporaine
1929 : Naissance de Cavalaire

Rassemblement de véhicules de collection à l'occasion du 80ème anniversaire de la Commune
 
1929 fut l'année où la commune de Cavalaire vit le jour. Le 5 août de la même année, la commune de Gassin s'était déclarée favorable à la création de la commune de Cavalaire par abandon d'une partie de son territoire communal. La décision fut entérinée par décret de l'Assemblée Nationale et du Président de la République. Le 26 octobre se tint le premier Conseil Municipal de Cavalaire. La commune était officiellement née. 80 ans d'histoires, de tourisme et de nature pour l'une des communes les plus belles de la Côte d'Azur.
 
Cette création avait été rendue possible grâce à la loi du 5 Août 1884 sur la décentralisation et sur les communes. Depuis les années 1900, Cavalaire était devenue un lieu de villégiature prisé par l'élite européenne et notamment, comme à Cannes, Hyères ou Antibes, par l'aristocratie anglaise qui venait hors saison profiter des douceurs de la Côté d'Azur. Parmi ces grands noms, certains ont laissé une empreinte indélébile au village : Foncin, Eliot, Curie, Hausmann, Gleizes, Rameil, Dautresme. Cette nouvelle migration avait eu pour effet d'augmenter la population cavalairoise - 680 habitants en 1929 - et rendait désormais nécessaire la création d'une nouvelle commune.

Les premières actions, les priorités des élus

Le 26 octobre 1929, c'est dans la salle des écoles transformée pour l'occasion en salle de Conseil qu'Eugène Décanis fut élu premier maire de Cavalaire et ce, jusqu'au 6 Août 1933. Joseph Cauvin fut proclamé premier adjoint. Douze noms paraphèrent le procès verbal : Décanis, Cauvin, Castillon, Autieu, Méric, Nicolas, Ollies, Martel, Gaillard, Ferrandi, Courchet, Bérenguier.

Le Conseil Municipal du 2 novembre vota l'embauche des premiers employés communaux : un garde champêtre, un cantonnier et un secrétaire de mairie - payés chacun 6 000 francs par an ; la pose de six lampes publiques dans divers endroits de l'agglomération et la pose d'une plaque de marbre au monument aux morts, qui portait en inscription : « Hommage à nos morts et disparus de la Grande Guerre de 1914 à 1918 - Le 1er Conseil municipal de Cavalaire, le 11 Novembre 1929 ».
Le 7 novembre, le Conseil vota à l'unanimité la proposition du premier adjoint, qui requérait d'ajouter au nom « Cavalaire », les mots « sur-Mer » afin d'éviter les confusions qui se produisaient assez fréquemment avec la commune de Cavalière.
Le Conseil Municipal du 21 Décembre 1929, vota l'installation de la ligne téléphonique en mairie, la création d'un bureau de bienfaisance, demanda de faire partie du Syndicat des communes du littoral varois et accepta l'offre du Docteur Roblaz qui désirait instituer une visite gratuite et mensuelle pour les nourrissons de la commune.

Grande et petite actualités de 1929

Les faits marquants de cette année sont la première représentation de Marius, le 9 mars au théâtre de Paris ; les décès du Maréchal Foch et de Georges Clemenceau, deux grands héros, civil et militaire, de la guerre de 1914-1918. En octobre, toujours, le premier grand Krach boursier de Wall Street qui marqua l'effondrement économique des grands pays capitalistes. C'est aussi cette année que Tintin apparut en kiosque avec le premier épisode « Tintin au Pays des Soviets ».

Côté sport, Bill Tilden, le « Federer » de l'époque, vainqueur de l'US Open en 1929, fera une exhibition à l'Hôtel des Bains de Cavalaire lors d'un match amical où il jouera, contre deux autres stars du tennis mondial : les Français Jean Borotra et Jacques Brugnon.

Côté tourisme, le 13 janvier 1929, les syndicats d'initiatives de Cavalaire et du Rayol décidèrent de se rapprocher. L'union sembla avoir été fort utile puisque la station de Cavalaire sera référencée dans le guide Michelin dès 1930.

Côté tourisme toujours, le Syndicat d'Initiatives édita une luxueuse plaquette où furent référencés les plus beaux lieux de Cavalaire, les hôtels et les commerces à la mode.

La présence d'une flottille anglaise fut signalée en baie de Cavalaire. Elle devait rejoindre pour le mois d'avril son navire amiral en Méditerranée. En octobre, des sous-marins yougoslaves ont fait escale à Cavalaire et ont été un temps amarrés près du quai.

Un incendie criminel a ravagé une partie des collines au mois de juillet. Les alentours du village n'avaient jamais été alors déboisés.

L'Association Syndicale Agricole de la Corniche des Maures, dont le but est d'étudier l'adduction de l'eau nécessaire aux besoins domestiques et l'irrigation de la région comprise entre Gassin et le Cap Nègre s'est réunie à Cavalaire.

Faut-il enclore les propriétés Cavalairoises ? Trop souvent les touristes considèrent comme propriété commune tout ce qui n'est pas clos et agissent sans façons avec les fleurs, surtout avec les mimosas.

La municipalité déplore les fermes en ruine et les terres laissées à l'abandon, la jeune génération ayant préféré partir en ville.

Mme Décanis, créée l'évènement à la Noël en instaurant l'arbre de noël des « enfants-des-écoles ».

 

Mots clés
Fil Infos
Multimédia
Accès presse
Accès espace extranet
Liens utiles
Archives